🚨 NOUVELLE ADRESSE à Paris Accessible via le métro Le Peletier ! Plongez dans l’expertise médicale du CORPS et de la silhouette ! ✨
aesthé Lafayette📍6 rue de la Victoire – Paris 9ème arr

Épilation laser et grossesse : ce qu’il faut savoir

Femme enceinte qui touche son ventre
Démystifiez les questions sur la repousse des poils pendant et après une épilation laser pendant la grossesse.

L’épilation au laser est devenue une méthode populaire pour éliminer ses poils de façon permanente. Cependant, lorsqu’il s’agit de femmes enceintes ou de celles qui planifient une grossesse, des questions surgissent quant à la sécurité de cette méthode.

En effet, le laser épilatoire utilise un rayon laser pour cibler les follicules pileux, empêchant ainsi la repousse des poils. Mais qu’en est-il de cette méthode lors de la grossesse ? Est-il possible de continuer les séances entamées avant la conception ? Le laser ne présente-t-il aucun risque pour la grossesse ou le fœtus ?

Aesthé, vous en dit plus sur ce qu’il faut savoir sur l’épilation définitive pendant et après la grossesse !

Une épilation au laser : comment ça marche ?

L’épilation au laser est une méthode d’éliminer sa pilosité de manière permanente ciblant spécifiquement la mélanine, le pigment responsable de la couleur de vos poils.

En utilisant un rayonnement infrarouge, le laser est absorbé par la mélanine, transférant cette énergie jusqu’au bulbe pileux, ce qui entraîne la destruction du follicule pileux. Une fois le bulbe détruit, le poil ne peut plus repousser.

Cette méthode est efficace pendant la phase de croissance des poils, appelée phase anagène, lorsque le niveau de mélanine est plus élevé. Généralement, pour obtenir des résultats optimaux, nos médecins recommandent de prévoir environ 5 à 10 séances d’épilation au laser, espacées de six semaines, pour éliminer progressivement vos poils.

Quel est le cycle de vie des poils ?

Le cycle de vie d’un poil peut être influencé par divers facteurs, tels que l’emplacement sur le corps, le type et la texture du poil, ainsi que des éléments propres à chaque individu, comme l’âge, le poids, le sexe, les origines et les hormones. Des éléments liés à l’alimentation, à l’environnement ou à des médicaments peuvent également jouer un rôle dans ce cycle.

Vous voulez en savoir plus sur le cycle des poils, la durée de l’épilation laser et le nombre de séances nécessaire, cliquez juste ici.

  • 1 – La phase anagène :

    C’est la période de croissance du poil à partir de la racine, où sa pigmentation se définit et où la mélanine est au plus haut niveau.

  • 2 – La phase catagène :

    Aussi appelée phase de régression, pendant laquelle le poil cesse de croître durant deux à trois semaines.

  • 3 – La phase télogène :

    Cette phase de repos dure entre trois et six mois, au cours de laquelle le poil se détache et tombe pour laisser place à un autre. Ainsi, le cycle du poil se termine pour permettre à un nouveau poil de pousser.

Schéma du cycle du poil

L’épilation laser est-elle déconseillée durant la grossesse ?

Recourir au laser n’est pas la solution à privilégier. Malgré l’absence de preuves indiquant que l’épilation au laser soit néfaste pour votre futur bébé, les spécialistes la déconseillent par précaution.

En effet, la grossesse s’accompagne de changements hormonaux, comme une augmentation des hormones androgènes tels que la testostérone. Ces hormones sécrètent de la dihydrotestostérone (DHT), connue pour raccourcir la phase de croissance des poils et prolonger leur phase de chute, bien que son mode d’action ne soit pas totalement clair.

Ainsi, même après une séance d’épilation au laser, les poils peuvent repousser, ce qui peut sembler être une perte de temps. De plus, durant la grossesse, vous pouvez faire face à une hyperpigmentation de la peau, notamment un masque de grossesse. Donc, utiliser le laser pendant cette période peut entraîner des risques, car il cible facilement la mélanine, risquant de causer des brûlures cutanées, des taches permanentes et des cicatrices.

Femme noire enceinte durant une séance d'épilation

Que faire en cas de découverte d’une grossesse avant une séance ?

Si vous découvrez que vous êtes enceinte durant votre traitement d’épilation au laser, pas de panique. Il faut suspendre tout simplement, vos séances dès que vous apprenez la nouvelle. Mais rassurez-vous, arrêter l’épilation laser ne compromet pas la réussite globale du traitement. Vous pourrez facilement reprendre là où vous vous étiez arrêtée après votre accouchement !

Quelles méthodes utiliser pendant la grossesse pour s’épiler ?

En plus de l’épilation au laser, d’autres méthodes d’épilation sont à éviter. La cire chaude, par exemple, peut aggraver la dilatation des vaisseaux sanguins en raison de la sollicitation accrue durant la grossesse. Cela peut causer des varices sur les zones épilées.

Les crèmes dépilatoires sont également déconseillées. Elles contiennent des composés chimiques, comme des perturbateurs endocriniens, susceptibles de provoquer des réactions cutanées. De plus, les huiles essentielles présentes dans ces crèmes sont généralement déconseillées pendant la grossesse.

Cependant, vous pouvez utiliser un épilateur électrique ou un rasoir, sans problème.

L’épilation laser après l’accouchement

Comme mentionné précédemment, reprendre ou commencer un traitement au laser après l’accouchement est tout à fait envisageable.

Cependant, pour éviter d’éventuelles réactions hormonales, il est recommandé de commencer l’épilation au laser entre 2 et 6 mois après l’accouchement, surtout lorsque le bébé n’est plus nourri au lait maternel.

Ce laps de temps permet par ailleurs à votre corps et à vos poils de retrouver leur aspect habituel, car pendant la grossesse, il est fréquent que les poils soient plus nombreux.

Allaitement et épilation définitive, c’est possible durant la grossesse ?

L’épilation définitive au laser est majoritairement évitée pendant la grossesse et la période d’allaitement par mesure de précaution. En effet, il existe peu de données sur les éventuels effets du laser sur le bébé en développement ou pendant l’allaitement.

Nos médecins recommandent donc d’attendre après la période d’allaitement pour envisager ce type de traitement.

Pour en savoir plus sur l’épilation au laser, n’hésitez pas à prendre rendez-vous pour votre consultation offerte !

F.A.Q : Les questions que vous vous posez

Femme enceinte sur son lit qui touche son ventre

Peut-on faire une épilation au laser durant la grossesse ?

L’épilation au laser n’est pas recommandée en raison des changements hormonaux. Le principe de précaution est privilégié pour éviter tout risque pour le bébé.

Qu’en est-il de la sécurité du traitement laser ?

Le laser peut ne pas être sûr durant la grossesse en raison des effets thermiques et de la chaleur émise. Les données sur les effets sur le fœtus étant limitées, il est préférable d’éviter ce traitement pendant cette période.

Peut-on reprendre les séances d’épilation laser après la grossesse, notamment les aisselles ?

Attendez généralement 2 à 6 mois après l’accouchement pour reprendre les séances d’épilation laser. Cette période permet au corps de retrouver son équilibre hormonal.

L’épilation laser est-elle inefficace sur certains types de poils pendant la grossesse ?

Attendez généralement 2 à 6 mois après l’accouchement pour reprendre les séances d’épilation laser. Cette période permet au corps de retrouver son équilibre hormonal.

Quels sont les risques si on suit des séances de laser pendant la grossesse ?

Les études spécifiques sur le sujet, sont limitées. Mais, par précaution, il est recommandé d’éviter les traitements laser pour réduire tout risque potentiel.

Les articles qui vous interesseront

Paris IVe

Aesthé – Marais

29 rue Francois Miron,
75004 Paris
01 40 61 91 58

M 1 11 7
Saint-Paul / Hôtel de Ville / Pont-Marie
Du lundi au vendredi : 9h – 20h
Samedi : 9h – 19h

Restons Connectés

En validant votre inscription, vous acceptez qu'aesthé mémorise et utilise votre adresse email dans le but de vous envoyer notre newsletter.