🚨 NOUVELLE ADRESSE à Paris Accessible via le métro Le Peletier ! Plongez dans l’expertise médicale du CORPS et de la silhouette ! ✨
aesthé Lafayette📍6 rue de la Victoire – Paris 9ème arr

Chute de cheveux saisonnière : pourquoi on perd plus de cheveux au printemps ?

femme qui a sa brosse remplie de cheveux suite à une chute printanière
Démystifiez le secret de la chute de cheveux au printemps et apprenez à limiter cette chute saisonnière.

Les changements de saison ont souvent un impact sur notre corps, notre peau et nos cheveux. En ce qui concerne le corps, on va plus prendre du poids en hiver et en perdre en été par exemple. Pour la peau, on va avoir la peau plus terne en hiver et plus rayonnante au printemps. Et pour les cheveux, on observe une chute de cheveux saisonnière plus importante au printemps entre avril et juin.

Mais pourquoi perd-on plus de cheveux au printemps ? L’équipe d’experts d’aesthé vous explique ce phénomène saisonnier dans cet article.

Chute de cheveux au printemps : est-ce normal ?

Rassurez-vous, cette chute capillaire au printemps est tout à fait normale. C’est un phénomène naturel, tout le monde est susceptible d’être touché par une perte de cheveux au printemps. C’est ce qu’on appelle une chute réactionnelle, elle est expliquée par différentes raisons et changements. Ce changement capillaire se fait ressentir sur pleins d’aspects différents notamment : le manque de brillance et de vitalité du cheveu, le cuir chevelu sec, la chute de cheveu ou encore le manque de densité de la chevelure. Tous ces événements sont dus à la croissance des cheveux, c’est donc normal de perdre ses cheveux au printemps. De plus, il est important de noter que cette chute saisonnière dure entre 4 à 6 semaines. Mais alors qu’est-ce qui peut causer cette chute capillaire ? On vous présente 5 raisons qui expliquent la perte de cheveux au printemps.

Les 5 raisons de la perte de cheveux au printemps

Si la chute de cheveux apparaît au printemps, cela n’est pas pour rien. Plusieurs raisons expliquent cette chute, car bien évidemment elle n’est pas aléatoire. Découvrez quelles sont ces raisons juste en dessous afin de mieux traiter votre problème.

1) Le changement de température

Le changement de température entre l’hiver et le printemps est un facteur significatif à prendre en compte dans la santé capillaire. Cette transition abrupte peut constituer un choc pour le corps, nécessitant un temps d’adaptation. Les variations de température peuvent affaiblir les cheveux et le cuir chevelu, les rendant plus sensibles aux agressions extérieures.

2) L’alimentation

Souvent, pendant l‘hiver, nous avons tendance à consommer des repas plus copieux et caloriques pour faire face au froid. Cependant, avec l’arrivée du printemps, notre appétit peut diminuer et notre alimentation peut devenir moins équilibrée et moins riche en nutriments essentiels.

Cette baisse d’appétit peut entraîner une diminution de la consommation de vitamines, de minéraux et de protéines, qui sont tous des éléments cruciaux pour la santé des cheveux. Une alimentation moins variée et moins équilibrée peut donc avoir un impact négatif sur la croissance et la vitalité des cheveux, les rendant plus susceptibles d’être ternes, fragiles et sujets à la casse.

3) Les changements hormonaux

Les changements hormonaux peuvent être plus prononcés au printemps pour plusieurs facteurs différents. Tout d’abord, la saison printanière est souvent associée à une augmentation de l’exposition à la lumière du soleil. Cette exposition à la lumière solaire peut influencer la production de certaines hormones, notamment la mélatonine et la sérotonine, qui régulent certains processus biologiques, y compris le cycle menstruel chez les femmes.

De plus, la transition entre l’hiver et le printemps peut également entraîner des ajustements hormonaux, en réponse aux changements de température, de luminosité et d’autres facteurs environnementaux.

Un système hormonal non équilibré n’est pas idéal et a des impacts direct sur la chevelure. Ce qui entraîne même à une chute de cheveux !

4) La production de mélatonine

Au printemps, il est courant que les niveaux de mélatonine diminuent chez certaines personnes. La mélatonine est une hormone sécrétée par la glande pinéale dans le cerveau. Cette hormone est principalement produite grâce à l’obscurité, ce qui signifie que ses niveaux sont généralement plus élevés la nuit et plus bas pendant la journée. La mélatonine est ultra-importante dans le processus du cycle de vie d’un follicule pileux, elle va lui donner sa couleur, le faire grandir, etc.

Au printemps, les journées commencent à s’allonger, cette augmentation de l’exposition à la lumière peut signaler à l’organisme de réduire la production de mélatonine pendant la journée. En conséquence, les niveaux de mélatonine peuvent diminuer progressivement au printemps, par rapport aux mois d’hiver où les journées sont plus courtes et les nuits plus longues. Et, un niveau bas de mélatonine arrivé de manière soudaine, peut entraîner une chute capillaire.

5) La luminosité

La luminosité joue un rôle essentiel dans le bien-être corporel, y compris dans la santé des cheveux. Une exposition à bon escient à la lumière du soleil peut favoriser la production de vitamine D, qui est une vitamine bénéfique pour les follicules pileux et leur croissance. Cependant, une surexposition aux rayons UV, et donc à la lumière du soleil, peut endommager la structure des cheveux et entraîner la casse.

perte de cheveux saisonnière d'un homme

Nos conseils pour limiter la chute de cheveux saisonnière

Une alimentation équilibrée

Pour limiter la chute de cheveux saisonnière, il faut adopter une alimentation saine et équilibrée. Il est recommandé de consommer des aliments riches en zinc, comme les graines de citrouille, les noix, les lentilles et les pois chiches, qui favorisent la croissance des cheveux et renforcent les follicules pileux.

Les Vitamines B sont également importantes, alors privilégiez les aliments comme les œufs, les céréales complètes et les légumes verts à feuilles, qui aident à maintenir la santé du cuir chevelu.

Les fromages à pâte dure, comme le parmesan et le gruyère, sont riches en calcium et en protéines, essentiels à la santé des cheveux.

Les fruits et légumes de saison, tels que les fraises, les cerises, les épinards et les asperges, sont riches en antioxydants et en nutriments qui fortifient les cheveux, accentuent leur repousse et les protègent des dommages environnementaux.

L‘hydratation est aussi une clé pour de beaux cheveux. Boire de l’eau permet d’hydrater votre corps et donc vos cheveux les rendant ainsi plus forts, plus brillants et en meilleure santé.

Le massage crânien

Pratiquer régulièrement des massages du cuir chevelu peuvent stimuler la circulation sanguine, favoriser la relaxation et contribuer à renforcer les follicules pileux. Vous pouvez utiliser des huiles capillaires naturelles lors du massage pour nourrir le cuir chevelu et les cheveux en profondeur.

Un shampoing doux et naturel

Optez pour des shampoings doux et naturels au pH neutre, qui se rapprochent le plus du pH du corps.  Évitez les produits contenant des agents agressifs ou irritants qui pourraient endommager le cuir chevelu et fragiliser encore plus les cheveux.

Des soins médico-esthétiques

Led capillaire

La LED capillaire est une méthode de traitement qui exploite les bienfaits de la luminothérapie pour stimuler la croissance des cheveux et renforcer les follicules pileux. En exposant le cuir chevelu à une lumière de faible intensité, cette technique favorise la circulation sanguine, stimulant ainsi la repousse capillaire.

Mésothérapie cheveux

La mésothérapie capillaire, consiste à injecter des mélanges de nutriments, de vitamines et de minéraux directement dans la chevelure. Ces injections fournissent une nutrition favorisant ainsi le renforcement et la régénération des cellules. En améliorant la circulation sanguine et en stimulant le métabolisme cellulaire, la mésothérapie capillaire contribue à ralentir la chute des cheveux.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les traitements non chirurgicaux pour traiter la chute de cheveux, l’équipe d’aesthé vous invite à lire cet article qui traite le sujet en cliquant juste ici.

Les articles qui vous interesseront

Paris – 4ème arr

aesthé – Marais

29 rue Francois Miron,
75004 Paris
01 40 61 91 58

M 1 11 7
Saint-Paul / Hôtel de Ville / Pont-Marie
Du lundi au vendredi : 9h – 20h
Samedi : 9h – 19h

Restons Connectés

En validant votre inscription, vous acceptez qu'aesthé mémorise et utilise votre adresse email dans le but de vous envoyer notre newsletter.